« Chansons d’Amour » de Crass

Crass - Chansons d'amour

Livre épuisé

RYTRUT, ISBN 2-9520083-1-0

Auteurs : Crass
Avant-propos : Mark Hodkinson
Préface : Penny Rimbaud
Couverture : Christian Brett
Traducteurs : Ladzi Galaï,
Annie-Claude Le Meur & Jacques Debussy

Relecture : Christophe Petchanatz
Adapt. mise en page : Dasaëv

300 pages, format 13 x 20 cm, poids 332 g
Offset, intérieur N/B, dos carré collé, 1 marque-page
Signé en 2004 avec Pomona Books,
Imprimé en France, sortie : décembre 2005.

LISTE DES TITRES    CHRONIQUES    MARQUE-PAGES

CRASS : Creative Recording And Sound Services !

Rytrut dédie ce livre à John Loder (1946-2005),
le remarquable ingénieur du son et fondateur de Southern Studio.
« John Loder » The Gardian, 19 August 2005. Autres liens :
Penny Rimbaud ; Steve Ignorant ; Stratford Mercenaries ;

Schwartzeneggar ont fait des concerts en France en ’94 et ’95.
G Sus ; Last Amendment ; Dial House ; Exitstencilpress

Les cinq marque-pages sont réalisés par des élèves de Dasaëv,
adaptateur de la mise en page française : MARQUE-PAGES

Ce livre contient uniquement du texte ; une complémentarité visuelle de graphismes originaux des pochettes dépliantes des disques de Crass figure dans le beau livre de Gee Vaucher: Crass Art and Other Pre Post-Modernist Monsters publié chez AK Press – Exitstencil Press

Avec les textes écrits pour Crass de :
Penny Rimbaud, Eve Libertine, Gee Vaucher, Steve Ignorant, Joy de Vivre,
Tones & Jeremy Ratter, Phil Free, Pete Wright, Annie Anxiety.

« Notre amour de la vie est total,
tout ce que nous faisons en est l’expression,
tout ce que nous écrivons est une
chanson d’amour
« 

Une anthologie passionnée
Qui a (subversivement) inspiré des milliers de personnes.

Le nom du groupe CRASS vient du mot « Cross » (croix). Le « O » a été remplacé par le « A » de Anarchie ; et sa signification première est « grossier », « bidon », relative à l’ignorance crasse. Le sigle du collectif présente une croix barrée dans un panneau d’interdiction de stationner. L’expression « Station of the Cross » (Chemin de Croix) est devenue, à partir d’une plaisanterie : « Station of the Crass ».

Le punk n’est habituellement pas associé à des « chansons d’amour », mais c’est le titre du second livre de Rytrut. Ici sont rassemblées les paroles du groupe anarchiste Crass ; un groupe qui, malgré une certaine mise à l’écart par le business de la musique grand public, a vendu plus d’un million de disques sortis sur leur propre label indépendant et dynamique, et a inspiré un grand nombre d’acteurs de l’underground entre 1977 et 1984.

Crass a commencé en tant que collectif d’individus divers et éclectiques basé à Essex, en 1977, utilisant l’art, la littérature et le film, aussi bien que la musique pour partager de l’information et des idées. Au centre de leur philosophie, on trouvait les thèmes de la libre-pensée, de l’enthousiasme, de la créativité, de l’ingéniosité, la paix et, en effet, l’amour – un point de vue radical pour un groupe placé dans le contexte généralement nihiliste du punk rock.

Leur position a créé un mouvement underground autonome considérable, qui se maintient et se fortifie depuis ses beaux jours, particulièrement aux Etats-Unis où ils et elles sont considérés comme les « parrains » du rock politisé, mais aussi en France et en Europe où des groupuscules de résistance vivent l’indépendance et l’autogestion au jour le jour, sous différentes formes.

« Chansons d’Amour », adaptation française de « Love Songs », publié en 2004, est l’anthologie définitive et officielle de Crass, recueillant les paroles des 82 chansons de leur répertoire plus d’autres slogans de chocs et d’accès de colère symbolique du collectif. Un avant-propos de Mark Hodkinson, de Pomona Books, et une préface de Penny Rimbaud (auteur d’autres livres en anglais qui reflètent les effets des travaux du collectif) complète l’ouvrage.

Crass, un collectif indépendant, ayant refusé de signer avec une major malgré les propositions, et dont l’activité avait permis de créer un label (sous  » contrat  » de confiance) qui a produit des disques de Poison Girls, Zounds, Donna & the Kebabs, Flux of Pink Indians, Annie Anxiety, Captain Sensible, Snipers, DIRT, The Mob, Conflict, Rudimentary Peni, The Cravats, Andy T, Alternative, Hit Parade, Anthrax, Omega Tribe, Sleeping Dogs, D & V, MDC, Lack od Knowledge, KUKL, Jane Gregory.

Figurent aussi dans les compiles BULLSHIT DETECTOR de Crass Records :

Counter Attack, Clockwork Criminals, Reputations in Jeopardy, Amebix, Sceptics, The Sinyx, Frenzy Battalion, Icon, The Speakers, A.P.F. Brigade, Fuck the C.I.A., Caine Mutiny and the Kallisti Apples of non-sens, The Sucks, Porno Squad, S.P.G. Murders, Eratics, Red Alert, Armchair Power, Disrupters, Action Frogs, Waiting for Bardot, Suspects, Your Funeral, Krondstadt Uprising, Deformed, No Label, The Rejected, Boffo, XB, Polemic Attack, A. Gardener, Toxic, 1984, Toxic Ephex, Sic, Molitov Cocktail, Naked, Capital Punishment, Psuedo Sadists, Total Chaos, Dougie, St. Vitus Dancers, Metro Youth, Normality Complex, Youth in Asia, Riot Squad, Destructors, The Fits, The Bored, Toby Kettle, Chumbawamba, Passion Killers, American Arsenal, Avert Aversion, Awake Mankind, A Nul Noise, Animus, PeRoxide, Untitled, Xtract, Verbal Assault, Fifth A Column, Potential Victim, 7th Plague, Rebel A, Alienated, Barbed Wire, Rob Williams, Reality Control, Youthanasia, Sammy Rubette + Safety March, Politicide, Markus Abused, One Man’s Meat, Direct Action, Crag, Attrition, Napalm Death, The Impalers, Health Hazard, Phil Hed Gehog, Malice, Michael Kingzett Taylor, Brainwashed Pupils, No Defense, A.N.E.E.B., Carnage, Warning, State of Shock, Neale Harmer, Dead to the World, Dandruff, Richerd III, Funky Rayguns.


A Guide to Crass Records