Infos sur le fondateur et traducteur

Né en 1964 à Grenoble, France, d’un père permanent syndical durant vingt ans puis artisan et d’une mère professeur des écoles puis conseillère municipale, Ladzi Galaï commence la musique à sept ans en étudiant le piano puis la trompette. En 1977, à treize ans, il découvre le punk rock et s’intéresse à différentes musiques rock et underground. Il achète une basse en 1981 avec l’argent de son premier job, et commence à écrire des chansons et à jouer dans un premier groupe appelé Ambassade, en 1982, puis avec les Screamin’ Dolls en 1984, deux groupes à la vie courte. Il apprend mieux l’anglais en écoutant et en chantant sur la musique anglo-saxonne qu’à l’école, où il étudia la mécanique générale, et lors des multiples correspondances dans sa période mail-art. Pendant trois ans, il participe à un fanzine avec des potes, fait plusieurs tentatives de groupes, et en 1985 monte le tape label de home-music : R.R.Products, signifiant d’abord Réseau Rapetou puis Rythm & Rut. Puis un nouveau Groupe à géométrie variable nommé Cripure S.A. Le label amateur de K7 a été actif jusqu’en 1992, a sorti une trentaine de K7 diverses, et publié deux fanzines graphiques de 100 pages en 1988 accompagnant des compilations K7 à thèmes : Disco Totem & Folie Graph. En 1987, nouveaux groupes : Dirty Husbands et Hermaphrodisiak. En 1989, nouveaux groupes : Ted & les Terriens, No No No. En 1993, sortie du CD de sa mythique symphonie pour guitares Ultime Atome et forme un groupe pour l’interpréter en concert. Ayant utilisé entre autre le pseudo Cripure, joué dans quelques groupes, et publié ses textes dans plusieurs fanzines, il prend le pseudo Ladzi en 1997 pour le concert intitulé ironiquement « karaoké » d’un album solo présenté comme Punk’n’Roll à Dada ; le terme « punk’n’roll » n’étant pas encore d’usage. La même année, il édite un livre d’aphorismes illustrés par onze dessinateurs. En 1999 sorti d’un second CD solo Foutue Poupée, de titres composés fin des eigthies, joués dans plusieurs groupes et enregistrés à partir de 1992. En 1999, il enregistre un autre album, Cherche La Balle, inédit, avec entre autres Cécile Jarsaillon, des Suprêmes Dindes, au chant. En novembre 2001, le guitariste compositeur Toshiyuki Hiraoka, qui était déjà venu du Japon rejoindre le groupe No No No, en 1991, et qui avait monté son groupe Metal Slime en France, est revenu dans le pays et cela donne une douzaine de chansons dont les paroles sont complétées en 2004 (deux sont écrites en anglais, et la version d’un titre est écoutable dans la vidéo live du site de Glop!). Ce projet est nommé Fuckita® et les paroles sont lisibles ici. En 2003, le nom de l’asso est condensé pour l’édition française du livre de Craig O’Hara, La Philosophie du Punk, les éditions Rytrut sont nées. En 2004, d’autres personnes se joignent à son projet solo. Le nom de Glop! est adopté dans l’urgence et le groupe verra quelques variantes jusqu’en 2006.

Il n’est pas branchouille bobo sectaire, ni crevard, peut faire des erreurs comme tout être humain normal, mais sait de quoi il parle et évite de parler de ce qu’il ne connaît pas. Il n’est pas élitiste, a bossé par le passé dans différents secteurs et a été confronté à la réalité sociale. C’est un fervent réfractaire au sectarisme ambiant, il apprécie tout ce que la culture a donné de bon depuis les dadaïstes et au-delà. Il pense s’être rendu compte très jeune que ce n’est pas en se contentant d’absorber ce que nous présente les médias traditionnels avec plus ou moins d’objectivité, ni les margoulins intolérants suiveurs de chefs sanguinaires, qu’on peut réellement se faire sa propre culture et découvrir les merveilles d’expressions tous azimuts existant de par le monde. Il pense que les acteurs de la culture les plus authentiques ne sont pas forcément ceux affilés à la tendance générale de la pensée unique et que leurs détracteurs, qui peuvent être des moins renseignés et des plus mal intentionnés, contribuent à la misère existentielle du monde.

« Ladzi Galaï est un extra-terrestre dans la scène punkoïde hexagonale.
Le nombre de groupes qu’il a animé est vertigineux et il sévit toujours. »
Extrait de NEW WAVE #3 (nouvelle édition) octobre 2002

ECRITS                MUSIQUE

Ladzi Galai Irlande juin 1986

Ladzi Galaï alias Cripure, Verdon, novembre 1985

About the editor and translator

Born in 1964 in Grenoble, France, Ladzi Galaï began playing music at the age of seven, by studying piano and trumpet. At the age of thirteen, in 1977, he discovered Punk Rock, and became interested in various rock’n’roll and underground music. He bought a bass guitar at sixteen, with the wages from his first job, and began writing songs; playing in his first band, Ambassade, in 1982, then with Screamin’ Dolls, in 1984. These bands were both short-lived. By listening to Anglo-Saxon music with lyrics, he learned better English than he did at school, where he studied general mechanics, and later during his years of exchange within the mail-art network. For two years, he took part in a fanzine with pals, formed several tentative bands, and in 1985, set up the DIY / home-music tape label: R.R.Products, initially meaning « Réseau Rapetou », then « Rythm & Rut ». Also, he formed a new band: Cripure S.A. The amateur tape label was active until 1992. He also published two graphic fanzines in 1988 , each of 100 pages, accompanied by compilation tapes on the topics: Disco Totem & Folie Graph. In 1987, there were two more new bands: Dirty Husbands, and Hermaphrodisiak. In 1989, more new bands: Ted & les Terriens, and No No No. In 1993, his first CD was released and he unveiled a new band: Ultime Atome, who played his famous « guitar symphony » live. Having used the pseudonym « Cripure » (amongst others), played in some bands and published his texts in several magazines, in 1997 he adopted the nickname Ladzi, for the « karaoké » show of a solo album presented as Dada Punk’n’Roll . In 1997, Ladzi published a book of aphorisms, illustrated by eleven designers. He began serious translation from English to French in 1995. In 1999, he put out another solo CD called Foutue Poupée, with titles composed at the end of the eighties, played with various bands, and recorded post-1992. In 1999, he recorded another album, unreleased, with Cécile Jarsaillon of the Suprêmes Dindes on vocals. In November 2001, the guitarist / composer Toshiyuki Hiraoka, who had previously come over from Japan to join NO NO NO in 1990, returned to France, and they composed a dozen songs together, whose lyrics were finally completed in 2004. (Two of these were originally written in english, and the version of one can be listened to in the live video on the Glop! website). This album project was called Fuckita® and the lyrics can be seen here. In 2003, the name of the Association was in use again for the French edition of Craig O’ Hara’s book, The Philosophy of Punk : Rytrut Editions was born. In 2004, other people joined his new musical project, forming a band again. Ladzi chose to use the name Glop! (Infos & music here; the line-ups varied until 2006). Nowadays, he’s fully occupied with Rytrut Editions’ projects.

« Ladzi Galaï is an UFO in the hexagonal punkoïd scene.
The number of bands he has animated is vertiginous and he is still active. »
Extract of NEW WAVE #3 (new edition) october 2002.