Que la farce soit avec vous, Jello Biafra, chronique Tom, Alter1fo.com, mai 2013

QUE LA FARCE SOIT AVEC VOUS – paroles 2005-2011
JELLO BIAFRA

par Tom, ALTER1FO.COM, le magazine internet rennais, 4 mai 2013

« Certains bouquins font chaud au cœur et celui ci, qui compile l’intégralité des textes de Jello Biafra, l’ex-chanteur des Dead Kennedys, l’est à plus d’un niveau. Bien évidemment, nous allons revenir sur la longue et chaotique carrière du trublion du Hardcore, mais ce sera aussi l’occasion de parler de l’éditeur, Rytrut qui vient d’accomplir une nouvelle fois un travail remarquable malgré le peu de moyens dont il dispose et surtout d’un mode de fonctionnement autogestionnaire qui force le respect. Jello peut être fier de vous les gars !

Rytrut est donc une minuscule maison d’édition spécialisée dans les musiques bruyantes et notamment le Hardcore américain. Dans leur fond de catalogue on peut y trouver « Going Underground : Punk Americain 1979-1992″ un énorme ouvrage très complet sur cette scène qui incarne véritablement le renouveau du Punk après la disparition des Sex Pistols. Le dernier Gig des Pistols se déroule au Winterland à San Francisco. Les Avengers et les Nuns ouvrent pour eux. Ils représentent la nouvelle scène Punk Californienne. Depuis quelques mois émergent des groupes inspirés principalement des groupes anglais et des Ramones (sauf pour le look). Les Damned sont déjà passés dans la ville et ils ont pas mal trainés avec la faune locale. Ils vont avoir un impact énorme sur les groupes locaux, aussi bien musicalement qu’au niveau de leur attitude, proche du public. La nouvelle scène californienne va avoir beaucoup de mal à s’imposer. A Hippies Land, personne ne veut les faire jouer et enregistrer un album tient du miracle. Malgré cela la scène se construit et s’organise. Le DIY marche à plein tube. Mais les temps restent durs et les groupes s’épuisent. Il manque un catalyseur pour booster ces bonnes âmes. Le salut viendra de 2 groupes, les Black Flag d’Hermosa Beach et les Dead Kennedys de Frisco.

Ces deux groupes vont poser les jalons de ce qu’on nomme maintenant le Hardcore. Musicalement, c’est une évolution du punk, dont le crédo est « Plus vite, plus fort ». Cette évolution plait à la jeunesse dorée et désoeuvrée californienne. L’esprit est proche des Clash avec un discours social très vindicatif, et une critique omniprésente de la société américaine. Mais les californiens n’ont pas oublié les leçons des Damned et ils enrobent leurs discours avec l’humour nécessaire pour que le message passe. C’est à ce jeu là que les Dead Kennedys sont les plus forts. Leur parolier, Eric Boucher est un joyeux drille. Son premier fait d’arme est de se rebaptiser en Jello Biafra, c’est à dire d’associer la terrible famine du Biafra avec une marque de bonbons gélifiés. Jello Biafra est un fouteur de merde, et c’est sa principale motivation quand il monte les Dead Kennedys, il veut pointer du doigt toutes les contradictions de la vie américaine. Il va s’en donner à cœur joie.

Le premier opus du groupe est un cocktail Molotov à la face de la droite conservatrice et des institutions américaines. Parmi les brûlots, on peut retenir des merveilles comme Let’s Lynch The Landlord (Lynchons le proprio), Kill The Poor (Tuons les pauvres), un moyen assez pragmatique de baisser la courbe du chômage, ou le sublime, Holiday In Cambodia, une satire où Biafra conseille aux jeunes américains d’aller perdre leurs kilos superflus. Un disque toujours d’une cruelle actualité trente ans après. On ne changerait peut être que le Cambodge par Koh Lanta car depuis 1979, l’avenir des Khmers s’est quand même considérablement amélioré. L’autre perle du disque est California Über Alles, un pamphlet contre la soit disant douceur de vivre californienne. C’est aussi un résumé du programme électoral du Camarade Biafra qui a eu l’idée pas si saugrenue de se présenter à la mairie de San Francisco en 1979. Il finira 4ème, emportant presque 4 % des voix, mais malheureusement ce sera insuffisant pour interrompre sa prometteuse carrière artistique.

Les albums vont se suivre, en continuant à remuer le purin des bas fond de la maison américaine. Forcement une telle attitude génère de l’inimitié de la part des ligues bien pensantes. Quand le groupe sortira son 3ème LP, Frankenchrist, elles porteront plainte contre un poster du plasticien Hans Ruedi Giger inclus dans l’album, représentant des phallus dressés pénétrant des vagins. Le groupe sera condamné et aura du mal à se relever de ce coup dur. Durant les mois de procédure, le groupe subira une pression zélée de la part des forces de l’ordre. L’année suivante, le dernier album Bedtime For Democracy fait du sur place et revient en long et en large sur les déboires des mois précédents. Le groupe split dans la foulée.

Mais Jello Biafra n’est pas homme à se reposer sur ses lauriers. Au début du groupe, il crée parallèlement le label Alternative Tentacles sur lequel vont sortir les productions des Dead Kennedys puis tous les groupes dont il se sent proche. On peut citer, les canadiens de D.O.A, Melvins, F-Minus, les Thugs d’Angers et même le linguiste Noam Chomsky très impliqué dans les mouvements Anarchistes. Mais Jello ne se cantonne pas seulement à la gestion de son label, il multiplie les projets politiques et les collaborations artistiques. La liste est longue et il est difficile de le suivre tant les groupes sont variés (Indus pour Lard, Metal chez les Melvins, Hardcore avec DOA, le Rockabilly des Mojo Nixon, etc.) 5mg cialis for sale.

Le recueil des éditions Rytrut permet justement de suivre le fil tortueux de la carrière de Biafra. On remarque aussi que quelque soit la forme, son discours change peu. C’est même rafraîchissant de voir quelqu’un d’aussi constant dans ses convictions et qui 35 ans après ses débuts, continue toujours à enfoncer le clou là où ça fait mal. Le livre est aussi une collaboration entre l’éditeur et une palanquée de dessinateurs dont la mission était d’illustrer chacune des chansons du livre. Cela donne …pff, j’ai pas eu le courage de compter, mais il y a 61 personnes qui ont contribué aux illustrations.

Je ne peux que vous conseiller de vous rendre sur le site des éditions Rytrut pour vous procurer cette merveille. Et surtout chaque livre permet de financer le suivant, alors se procurer un bouquin de Rytrut dépasse le seul plaisir onanique, c’est un acte militant. »

——————————————————————————
Que la farce soit avec vous – Jello Biafra (Paroles 1978-2011) – édition Rytrut – ISBN 978-2-9520083-6-5
——————————————————————————
Liens :
La maison d’édition Rytrut
http://www.alternativetentacles.com