« HISTOIRE ORALE DU PUNK ROCK » de John Robb

commande_en_ligne_gs2i

RYTRUT, ISBN 978-2-9546441-4-1

Auteur : John Robb
Traduit de l’anglais par Frédéric Jalabert & Ladzi Galaï
d’après Punk Rock: An Oral History, Ebury Press, UK 2006
Mise en page et indexation : Cripure
Illustrations de couverture : Vince Bank
ainsi que 32 illustrations en couleur

Format 25 x 18,5 cm, à l’italienne
496 pages, dos collé-cousu, poids : 1010 g
Texte N/B simple et double-colonnes
Inclut 4 cahiers quadri : 32 peintures
réalisées spécialement pour ce livre
par Vince Bank entre 2018 et 2020.
Signé en août 2016 avec Ebury Press
Sortie : 16 avril 2020
R-018, Prix public : 27,20 € au lieu de 34,00 € (-20 %)

MARQUE-PAGE     INDEX

 

CONTENU

Les intervenants
Préface de Michael Bracewell (écrivain)
Avant-propos de Henry Rollins

OUVERTURE
1 – 1950-1969 : LES RACINES DU PUNK
– LE DOIGT D’HONNEUR D’ELVIS AUX MÉDIAS
Rock’n’roll des débuts et naissance de la chanson rebelle moderne
– QUAND NOUS ÉTIONS FAB (3)
Beatles, Stones, mods et autre
– ROOTS RADICAL
Les dreadlocks rencontrent les punk rockers dans les beaux quartiers
– PUNK FLOYD
Psychédélisme et cheveux longs de la fin des années soixante
2 – 1970-1974 : GLAM ROCK ET AUTRES RÉVOLUTIONS MUSICALES
– BRISER LES BARRIÈRES
Les années soixante-dix underground
– NOUS ALLONS TOUS AU PUB (1)
La scène pub rock
– DESCENTE DANS LES ÉGOUTS (2)
Les débuts des Stranglers
– TOUS LES JEUNES GONZES (1)
Bolan, Bowie et leurs potes (2) du glam rock nous font voir le monde en technicolor
– ROCK DE BOUFFON
Le gouffre entre les New York Dolls et la première génération rock
– DES PUTES STYLÉES
Le style proto-punk, entre Biba, Sta-Prest et Let It Rock
– L’INTERNATIONALE PUNK ROCK
Des marginaux commencent à faire beaucoup de bruit
– LES CHOSES FERAIENT MIEUX DE CHANGER (2)
Le déclin du milieu des années soixante-dix
3 – 1975 : JE NE SUIS PAS UN AVORTON – LA NAISSANCE DU PUNK
– RÉVOLTE DANS LE STYLE
L’expérience du shopping punk rock sur King’s Road
– LONDON SS
Mick rencontre Tony
– L’ANTÉCHRIST DE FINSBURY
John Lydon entre en scène
– LONDRES EST EN FEU (1)
Quand les London SS rencontrent Bernie Rhodes
– RECHERCHONS : DES MARTIENS
Les auditions pour London SS
– L’HEURE DE LA FERMETURE
Grandeur et décadence de la scène pub rock
4 – 1976 : PARTIE I – EN PLEIN CHAOS
– J’UTILISE LE NME !
Les Sex Pistols s’exposent au monde
– LE NORD BRILLERA À NOUVEAU (1)
Manchester, la seconde ville du punk
– MES YEUX TE REGARDENT COMME UNE TÉLÉ (1)
The Adverts (2)
– 1,2,3,4 !
Ramones
– LE VILLAGE DES DAMNÉS
Brian James prend son groupe en main
– UN NOUVEAU GROUPE EN VILLE (1)
The Clash
– APRÈS ÇA, TOUT LE MONDE A ACCÉLÉRÉ LE TEMPO
Les débuts scéniques des Ramones au Royaume-Uni
5 – 1976 : PARTIE II – L’ANNÉE XEROX
– LA PHOTOCOPIEUSE
Sniffin’ Glue
– RÉVOLUTION EN FRANCE, RÉVÉLATION À LONDRES
Les premiers festivals punk
– GRRRL POWER
Le pouvoir des filles, The Slits
– DES GROUPES PAR MILLIERS (1)
The Adverts et leurs amis
– NOUS AVONS BESOIN DE PLUS DE GROUPES
Quelques autres nouveaux punks
– JE NE VEUX PAS JOUER DANS CHELSEA
Billy Idol, Tony James, Gene October et les débuts de Generation X
6 – 1976 : PARTIE III – « PUNK » DEVIENT UN GROS MOT
– J’AI UNE NOUVELLE COPINE (1)
Les premiers singles punk
– COINCÉ LOIN DE CHEZ SOI (1)
Les ondes de choc du punk portent très loin
– QUELLE PUTAIN D’ORDURE (1)
Anarchie à la télé
7 – 1977 : PARTIE I – L’EXPLOSION PUNK
– LE PREMIER CLUB PUNK
The Roxy
– ÊTES-VOUS PRÊTS POUR LE 21e SIÈCLE ? (2)
Les influents Wire
– LE TEMPS EST ÉCOULÉ (2)
Seconde version des Buzzcocks
– JOLIMENT VIDES (2)
Glen Matlock quitte les Pistols
– FAIS-LE ÉCOUTER À TA SŒUR (1)
Encore des Premières pour The Damned
– UNE ALTERNATIVE POUR L’ULSTER (1)
Comment le punk a changé l’Irlande du Nord
– DANS LA BELLE VILLE DE DUBLIN
Le punk dublinois
– VOILÀ TROIS ACCORDS, MAINTENANT VA MONTER UN GROUPE (1)
Look punk et DIY
– C’EST UNE CRISE D’IDENTITÉ, TU VOIS ? (1)
Le style punk
– SIGNÉS ET À NOUVEAU VIRÉS
Les nouvelles aventures des Sex Pistols
8 – 1977 : PARTIE II – EN 1977, J’ESPÈRE ALLER AU PARADIS
– FOUGUE ET DOIGTÉ (2)
The Jam
– ROCKERS DES VILLES (2)
The Clash
– LE CLASH DES DEUX SEPT (1)
Ouvrez les vannes
– ESSAYE UN NOUVEAU PARFUM (1)
Adam And The Ants
– PAS D’AVENIR POUR LE RÊVE ANGLAIS (1)
Le « God Save the Queen » (2) des Sex Pistols et le Jubilé
– ON S’EN PRENAIT À TOUT LE MONDE
The Stranglers
9 – 1977 : PARTIE III – UNE GÉNÉRATION S’INTERROGE
– BRÛLANTE BABYLONE (2)
Les débuts de la seconde vague
– LE NORD BRILLERA À NOUVEAU (suite)
Manchester et les Buzzcocks
– LES RIOT GRRRLS ORIGINELLES
Le punk rock et les femmes
– ET LE PREMIER GROUPE PUNK QUI SE SÉPARE EST…
Les Damnés sont maudits (1)
– UNE RÉELLE ÉMEUTE (1)
Clash des cultures à Belfast
– ANARCHIE AU ROYAUME-UNI, MAIS CETTE FOIS C’EST POUR DE BON
Crass, anarchistes et squatteurs
10 – 1978 : NI PLAN NI ADRESSE
– EX-PISTOL !
John Lydon quitte les Sex Pistols
– LE PUNK N’EST PAS MORT
Ma génération est encore là
– ACTION TEMPS VISION (1)
Le punk rock change de cap
– NE T’EN VA PAS SANS RIEN DIRE (2)
Le post-punk de Manchester
– DÉTECTEUR DE CONNERIE (2)
L’ascension perpétuelle de l’anarcho-punk
– PUNKS NAZIS ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE ! (2)
Le punk s’occupe de l’extrême-droite
– OPPRESSION POLICIÈRE (1)
Les Angelic Upstarts s’en prennent aux flics !
– FIÈVRE DE L’ADOLESCENCE (2)
Le punk irlandais embraye…
– TU N’ÉCOUTES RIEN À CE QUE JE RACONTE (1)
Public Image Limited
11 – 1979 : LA SECONDE VAGUE DÉCOLLE
– JE L’AI FAIT À MA MANIÈRE (1)
La farce tourne à la tragédie pour Sid et Nancy
– NE M’APPELLE PAS LE BALAFRÉ (1)
2 Tone et le retour du ska
– SI LES JEUNES POUVAIENT S’UNIR (1)
La deuxième vague culmine
– BRUYANT, FIER ET PUNK (1)
Le street punk et le mouvement Oi
– PENDANT CE TEMPS À BELFAST
The Undertones et The Clash
– LE MAGNÉTO ENVOIT DES SONS POP (1)
Public Image Limited : Metal Box
– MALICIOUS DAMAGE (1)
Killing Joke et autres sons expérimentaux
– DES FILLES TYPIQUES (1)
L’histoire en marche des Slits
– LE MÉTAL NE ROUILLE PAS QUAND IL EST HUILÉ ET ENTRETENU (2)
Siouxsie And The Banshees entrent au Top 10 et survivent à un changement de musiciens
– DANS LA VALLÉE (1)
Le punk en Écosse
– MA LETTRE D’ADIEU AU PUNK
Fin de la décennie : The Adverts et Alternative TV
12 – 1980-1984 : PROTESTER ET SURVIVRE
– SURVIVANCE
Les géants du punk au début des années quatre-vingt
– INNOCENTES VICTIMES DE LA RUMEUR
La Oi et les émeutes de Southall en 1981
– POSITIVE PUNK
Lés débuts de la scène gothique
– LA SCÈNE PUNK CONTINUE DE SE FRACTURER
Incluant l’émergence la scène indé
– À QUOI CELA A-T-IL SERVI ?
Quelques réflexions sur le punk

FINAL

Remerciements
Table des Illustrations
Index des noms et des titres

4e DE COUVERTURE :

« JOHN ROBB EST PARFAITEMENT QUALIFIÉ POUR PARLER DU PUNK ROCK. » MICK JONES

«  JOHN ROBB EST TOUT AUSSI PUNK QUE LES CLASH. » ALAN McGEE

« Voir les Clash sur la tournée White Riot était un peu comme découvrir comment devenir une rock star : tu n’avais qu’à te lancer. Tu n’attendais pas que quelqu’un vienne te chercher. C’est l’aspect le plus important qui ressortira du punk. Nous sommes rentrés chez nous, avons coupé nos cheveux et acheté des pantalons serrés. C’était l’An Zéro, le moment idéal pour moi. » BILLY BRAGG

GLEN MATLOCK, MICK JONES, DON LETTS, POLY STYRENE, PETE SHELLEY, JOHNNY ROTTEN, CRASS, HUGH CORNWELL, SIOUXSIE SIOUX, WILKO JOHNSON, JIMMY PURSEY et CAPTAIN SENSIBLE comptent parmi les nombreux intervenants de L’HISTOIRE ORALE DU PUNK ROCK : une anthologie révélatrice sur cette explosion musicale ayant eu lieu en Grande-Bretagne dans les années soixante-dix.

Avec son propre style vestimentaire, ses coupes de cheveux, son graphisme, ses fanzines et son radicalisme politique, le punk se vantera d’une éthique DIY signifiant que chacun et chacune pouvaient y participer. Ce fut une scène très vivante qui apporta une dynamique singulière et laissera un héritage d’événements marquants, de personnages hauts en couleur et de musiques extraordinairement inspirées.

JOHN ROBB a décidé d’arpenter les routes, en se rendant aussi bien dans les villes que dans les banlieues pour interviewer les acteurs de ce mouvement excitant et inimitable. En rassemblant ces témoignages, il raconte une histoire orale du punk inédite, brute et spontanée. Depuis ses origines controversées de la fin des années soixante jusqu’aux répercussions de la période post-punk de 1984 – en passant par l’influence que le punk exerce à la fois sur les groupes contemporains, mais aussi sur la mode et la culture John Robb démontre avec ce livre que le PUNK ROCK reste encore aujourd’hui, un mouvement viscéral, plein d’énergie et de passion.

LISTE DES INTERVENANTS : (par ordre d’apparence)

Penny Rimbaud (Crass), Hugh Cornwell (The Stranglers), Lemmy (Motörhead), Knox (The Vibrators), Glen Matlock (Sex Pistols, Rich Kids), Kevin Hunter (Epileptics, Flux Of Pink Indians), Al Hillier (Finchley Boys), Steve Diggle (Buzzcocks), Charlie Harper (UK Subs), Brian James (The Damned, The Lords Of The New Church), Mick Jones (The Clash, BAD), Rat Scabies (The Damned), John O’Neill (The Undertones), Budgie (The Slits, Siouxsie And The Banshees), T.V. Smith (The Adverts), Gaye Advert (The Adverts), Wilko Johnson (Dr Feelgood), Siouxsie Sioux, Steve Severin (Siouxsie And The Banshes), Noel Martin (Menace), Neville Staple (The Specials, Fun Boy Three), Don Letts (Réalisateur, DJ au Roxy, BAD), Garry Bushell (Journaliste, The Gonads), Segs (The Ruts), Adrian Sherwood (Producteur), Colin Newman (Wire), Captain Sensible (The Damned), Tony James (Generation X), Gene October (Chelsea), Gee Vaucher (Crass), Poly Styrene (X-Ray Spex), Rob Lloyd (The Prefects, The Nightingales), Linder Sterling (Artiste, Ludus), Keith Levene (The Clash, PiL), Jake Burns (Stiff Little Fingers), Vic Godard (Subway Sect), Nick Cash (Kilburn And The High Roads, 999) J.J. Burnel (The Stranglers), J.C. Carroll (The Members), Brian Young (Rudi), Marc Riley (The Fall, DJ BBC Radio 1), Mark Perry (Sniffin’ Glue fanzine, Alternative TV), John Lydon (Sex Pistols, PiL), Marco Pirroni (The Models, Adam And The Ants), Nils Stevenson (co-manager Sex Pistols, manager Siouxsie And The Banshees), Chrissie Hynde (The Pretenders), Jimmy Pursey (Sham 69), Damian O’Neill (The Undertones), Mensi (Angelic Upstarts), Gavin Friday (Virgin Prunes), Terrie (The Ex), Tony D (Fanzines Ripped And Torn, Kill Your Pet Puppy), Pauline Murray (Penetration), Howard Devoto (Buzzcocks, Magazine), Paul Stolper (Galeriste), Jah Wobble (PiL), Tony Wilson (Factory Records), Chris Bailey (The Saints), Andy Czezowski (Gérant du Roxy, Manager des Damned et Generation X), Mark Stewart (The Pop Group), Malcolm McLaren (Manager des Sex Pistols), Mark Helford (Fan club des Clash), John Ellis (Bazooka Joe, The Vibrators, The Stranglers), Paul Madden (Photographe), Jeremy Diggle (Artiste), Robin Chapekar (Bazooka Joe), Eddie (Roadie de Bazooka Joe, The Vibrators), Nick Wells (Étudiant, St Martin’s School of Art), Pat Collier (The Vibrators), Billy Bragg (Riff Raff), Paolo Hewitt (Écrivain, journaliste), Pete Shelley (Buzzcocks), Peter Hook (Joy Division, New Order), Mick Rossi (Slaughter And The Dogs), Paul Research (The Scars), Ari Up (The Slits), John Bentham (Réalisateur, manager d’Outl4w), Michelle Brigandage (Brigandage), Tessa Pollitt (The Slits), Mike Thorne (Directeur artistique EMI, Producteur de Wire), Éric Débris (Métal Urbain), Guy Trelford (Écrivain), Clint Boon (Inspiral Carpets), Deko (Paranoid Visions), Steve Kent (The Business), Brian X (Punk de Londres), David Gedge (Wedding Present), Arturo Bassick (The Lurkers), Tom Vague (Fanzine Vague), Jaz Coleman (Killing Joke), Geordie (Killing Joke), Tom (Punk de Middlesbrough), Aki Qureshi (Southern Death Cult, Fun-Da-Mental), Micky Geggus (Cockney Rejects), Nicky Tesco (The Members), Beki Bondage (Vice Squad), Mick Hucknall (Simply Red), Henry Rollins (Black Flag, Rollins Band), Bernard Sumner (Joy Division, New Order), Andy Kanonik (Demob), Ranking Roger (The Beat), Colin Abrahall (GBH), Micky Fitz (The Business), Mick Crudge (The Fits), Eugene Reynolds (The Rezillos), Richard Jobson (The Skids), Watford Jon (Argy Bargy), Justin Sullivan (New Model Army), Richie Rocker (MDM), Jeremy Cunningham (The Levellers).

À PROPOS DE L’AUTEUR

Pour échapper à l’ennui de la banlieue de Blackpool, John Robb a formé The Membranes durant les années punk. Propulsé par l’éthique DIY du mouvement, il a édité son propre fanzine, The Rox. Il a tourné dans le monde entier avec les Membranes tout en sortant plusieurs albums bien accueillis par le public. À la fin des années 1980, il a écrit pour Sounds, le magazine musical malheureusement disparu, en étant le premier à chroniquer Nirvana ainsi que la nouvelle scène de Manchester, tout en inventant le terme Britpop (désolé !). Dans les années 1990, il a monté Goldblade, qui totalisera plusieurs tournées mondiales avec une présence scénique incendiaire et des albums encensés par la critique. Il est aussi apparu à de nombreuses reprises à la télévision et dans des films, tout en écrivant des livres, notamment sur les Stone Roses et la culture pop des années 1990, qui ont connu un beau succès en librairie. Il sera ensuite l’auteur de livres sur la scène de Manchester, sur la scène post-punk et sur la scène goth. Son groupe The Membranes est toujours actif aujourd’hui et il s’occupe du website et magazine Louder Than War. Il est également animateur radio et produit des documentaires pour la BBC et divers programmes internationaux.