LAISSE LA COLÈRE S’EXPRIMER – Joe Strummer, le punk et le mouvement de la citoyenneté mondiale

Joe Strummer, Laisse la colère s'exprimer, Antonino D'ambrosio recto

 

RYTRUT, ISBN 978-2-9546441-7-2

Auteur : Antonino D’Ambrosio
Traduit de l’anglais par Sébastien Jousselin & Paul Vincent
d’après Let Fury Have the Hour — Joe Strummer, Punk,
and the Movement that Shook the World
, Nation Books 2012

Première édition française
Mise en page et index : Cripure
Réalisation couverture : Cyrille Lannez
Photo de couverture : Joe Strummer avec The Clash
en concert au Stadium de Paris, le 16 octobre 1978
Livre signé avec Nation Book, New York, en octobre 2016

Format 15 x 21 cm, poids : 710 g
392 pages, broché, couverture pélliculée
Inclut 56 photos et illustrations

Essais, musique, politique, cinéma, peinture, street art, journalisme, interviews…

Photographies : Antonino D’Ambrosio, ainsi que Bob Gruen, Sukita, Yrthya Dinzey-Flores et Hank O’Neal. Illustrations : Shepard Fairey, contient également des affiches et flyers des Clash.

Sortie : 17 novembre 2020
Dépôt légal : novembre 2020
R-019, Prix public : 24,00 €

« Let fury have the hour » (Laisse la colère s’exprimer)
est un vers de la chanson des Clash Clampdown (Répression)

commande_en_ligne_gs2i

TABLE DES MATIÈRES

Introduction à la première édition :
L’AVENIR RESTE À ÉCRIRE
Antonino D’Ambrosio

Ouverture I : LES ARTISTES, PREMIERS DÉFENSEURS
Wayne Kramer [MC5] avec Margaret Saadi Kramer

Ouverture II : POUR, PAS CONTRE
Antonino D’Ambrosio

Acte I
LA CARAVANE PASSE

LAISSE LA COLÈRE S’EXPRIMER
La politique punk rock de Joe Strummer
Antonino D’Ambrosio

Introduction aux “Très vénères Clash”
Antonino D’Ambrosio

LES TRÈS VÉNÈRES CLASH
Steve Walsh

GARAGELAND : LÀ OÙ VIT LA MAGIE
Peter Silverton

THE CLASH : Où la gauche s’irrite quand
Les monarques du punk reluquent vers l’Amérique
Mikal Gilmore

LES CLASH EN AMÉRIQUE
Sylvie Simmons

L’ULTIME ÉMISSION
Greil Marcus

Acte II
QUERELLES DANS LA NUIT

LA VOIX REBELLE
La carrière cinématographique de Joe Strummer
vue par Alex Cox, Jim Jarmusch et Dick Rude
Antonino D’Ambrosio

BE BOP A LULA, VOILÀ JOE STRUMMER
Ann Scanlon

CLASH AND BURN
La perpétuelle révolution punk et sa politique
Dennis Broe

UN FRÈRE D’ARMES
Des femmes dans le punk discutent
de l’influence de Joe Strummer
Amy Phillips

TOUJOURS A L’AFFÛT
La vie et l’héritage de Joe Strummer
Charlie Bertsch

ÉMEUTES BLANCHES OU ÉMEUTES DE DROITE ?
Une rétrospection sur le punk rock et l’anti-racisme
Antonino D’Ambrosio

Acte III
MARCHER À TRAVERS LA FOULE

PAS DE REVOLUTIONS SANS CHANSONS
L’héritage de Victor Jara et de la folk politique de
Caetano Veloso, Silvio Rodríguez et Joe Strummer
Antonino D’Ambrosio

LE COMBAT DU TITAN
Joel Schalit

UN HOMME QUI COMPTAIT
Kristine McKenna

LE CLASH DES DEUX SEPT
Carter Van Pelt

PRET À TOUT
Antonino D’Ambrosio

L’HÉRITAGE DES CLASH : Discours d’intronisation
des Clash au Rock and Roll Hall of Fame 2003
Tom Morello [Rage Against The Machine]

Acte IV
LE DOIGT SUR LA GACHETTE

LE MONDE MÉRITE QU’ON SE BATTE POUR LUI
Deux militants créatifs, Michael Franti et Tim Robbins,
prolongent l’héritage de Joe Strummer
Antonino D’Ambrosio

CULTURE CLASH
De Brixton à El Barrio, New York City
Not4Prophet

ÉTRANGE MÉNAGE
Comment les Clash ont inspiré Public Enemy
Chuck D [Public Enemy]

LE JOE QUE J’AI CONNU
Billy Bragg

GERMER PARMI LES MAUVAISES GRAINES
La légende de Long Shadow
Antonino D’Ambrosio

Acte V
AGITATION TRANSCONTINENTALE

Tous les essais de ce chapitre
Antonino D’Ambrosio

CITOYENS DU MONDE, REDOUTABLES CRÉATEURS :
Eugene Hütz [Gogol Bordello]

JOE STRUMMER, TERRORISTE ?

CITOYENS DU MONDE, REDOUTABLES CRÉATEURS :
Edwidge Danticat

LE SEUL GROUPE QUI COMPTAIT”…COMPTE TOUJOURS
L’histoire des Clash par les Clash

POÉSIE URBAINE ÉVOLUTIONNAIRE

ÉTIRER LES NOTES
Une initiation à la riposte créative

Remerciements
À écouter, regarder, lire et voir
À propos de l’auteur
À propos des contributeurs
Autorisations
Index

4e de couverture :

JOE STRUMMER était l’archétype de l’artiste citoyen. En tant que membre des CLASH, il composa de la musique rebelle parmi les plus influentes du siècle dernier. Après la séparation du groupe, il continua de sévir avec la formation des MESCALEROS. En faisant fusionner créativité brute et sensiblité humaniste et internationaliste, Strummer participa à transformer le punk rock, depuis ses associations du début avec des politiques réactionnaires ou nihilistes, en un mouvement de résistance créative et de citoyenneté mondiale.

Laisse la colère s’exprimer est un recueil unique de textes, d’interviews, d’essais et d’art visuel qui montre comment l’activisme culturel de JOE STRUMMER participa à la naissance d’un mouvement de revendication pour le changement social. En parallèle, avec la seconde mouture de son livre, ANTONINO D’AMBROSIO réalisa un film documentaire, Let Fury Have the Hour. Le livre inclut des essais et des photographies de l’auteur ainsi que des textes de CHUCK D, BILLY BRAGG, SYLVIE SIMMONS, TOM MORELLO, WAYNE KRAMER, MIKAL GILMORE, ANN SCANLON, GREL MARKUS, STEVE WALSH, PETER SILVERTON, AMY PHILIPS, DENNIS BROE, CHARLIE BERTSCH, JOEL SCHALIT, KRISTINE MACKENNA, CARTER VAN PELT et NOT4PROPHET, ainsi que des illustrations de SHEPARD FAIREY.

ANTONINO D’AMBROSIO est un auteur, réalisateur, musicien et artiste plasticien. Ses écrits sont notamment parus dans The Nation, Monthly Rewiew, ColorLines, The Progressive, Salon et Believer. Son livre A Heartbeat and a Guitar: Johnny Cash and the Making of Bitter Tears, a été nominé au Belmont Book Award. Il a produit plus d’une quinzaine de documentaires dont No Free Lunch dans lequel apparaît le comédien Lewis Black. Son film Let Fury Have the Hour a été selectionné pour le festival du film de Tribeca. Il est aussi le fondateur de La Lutta New Media Collective, www.lalutta.org, une association de production médiatique activiste basée à Brooklyn, New York.