« Entertain Us – L’Ascension de Nirvana » de Gillian G. Gaar

commande_en_ligne_gs2i

RYTRUT, ISBN 978-2-9546441-5-8

Auteure : Gillian G. Gaar
Traduit de l’anglais par Cyrille Lannez
en partenariat avec Ladzi Galaï
d’après Entertain Us: The Rise of Nirvana,
Jawbone Press, UK 2012
Design : Paul Cooper Design
Adaptation mise en page : Cripure

Réalisation couverture : Cyrille Lannez
Photo 1re de couverture : Kevin Estrada
Photo 4e de couverture : Martyn Goodacre

Format 15 x 21,5 cm, poids 572 g
408 pages, impression quadri offset, broché
Signé avec Jawbone Press en janvier 2013

Seconde édition révisée, inclut 20 photos
Sortie : 9 novembre 2018
Dépôt légal : décembre 2018
R-017, Prix public : 26,00 €

MARQUE-PAGE     INDEX     CHRONIQUES

Inclut des photographies de : J.J. Gonson, Alice Wheeler, Tracy Marander, Charles Peterson, Amanda MacKaye, James Bush, Martyn Goodacre

Inclut un marque-page réalisé avec une autre photo de Kevin Estrada prise lors du même concert et apparaissant sur la couverture de l’édition anglaise de ce livre.

 « Les gens négligent toujours leur humour. Nirvana était un groupe marrant ! » – Alex Kostelnik

« Généralement, je pense qu’il y avait beaucoup de valeurs associées à ce qu’ils ont fait. Ils ont redéfini le sens du mot ‘cool’. » – Danny Goldber

SOMMAIRE

PROLOGUE Nous sommes là
CHAPITRE 1 Sous les pins
CHAPITRE 2 Premiers pas
CHAPITRE 3 Lumières vives, grande ville
CHAPITRE 4 Attitude underground
CHAPITRE 5 Le Combo d’Olympia
CHAPITRE 6 La clameur lointaine
CHAPITRE 7 Instinct et réaction
CHAPITRE 8 Perdus en Amérique
CHAPITRE 9 Une question de volonté
CHAPITRE 10 Des innocents à l’étranger
CHAPITRE 11 Un phénomène complet
CHAPITRE 12 A nouveau sur la route
CHAPITRE 13 Le tournant
CHAPITRE 14 Un vrai batteur hardcore
CHAPITRE 15 Le haut de la vague
CHAPITRE 16 L’après-vie de Nirvana
Notes finales
Bibliographie
Discographie sélective
Sélection de concerts 1984–90
Index
Remerciements

4e de couverture :

Dans Entertain Us, Gillian G. Gaar examine en détail l’ascension de Nirvana vers la célébrité, la conception de leur premier album, Bleach, et leur cheminement jusqu’à leur percée auprès du grand public avec Nevermind. En s’appuyant sur une mine de nouvelles interviews des personnages clés de leur histoire – incluant Krist Novoselic, d’autres musiciens de Nirvana, Aaron Burkhard, Chad Channing, Jason Everman, Dan Peters et Dave Grohl ainsi que de nombreux musiciens de la scène de Seattle comme les membres de TAD, de Mudhoney et des Melvins, et les producteurs Jack Endino et Butch Vig. Ce livre retrace le parcours du groupe depuis ses débuts et à travers ses différentes formations et témoigne aussi du rôle qu’il a joué dans la ruée vers l’or de la scène grunge de Seattle.

Beaucoup de livres ont déjà été écrits sur Nirvana, mais la plupart se concentrent sur la période superstar du groupe – et la disparition de Kurt Cobain – en oubliant bien souvent leurs débuts. Avec Entertain Us, Gaar redresse la balance quand elle décrit les chansons et les enregistrements de cette période, retrace les influences, et décortique les relations complexes entre les membres du groupe, les associés et les labels.

Autres livres de GILLIAN G. GAAR :

Nirvana : Treasures of Nirvana ; The Rough Guide to Nirvana ; Nirvana’s In Utero ; Smells Like Teen
Spirit: The Alterna-Teen Anthem of the ’90s ; Nirvana: The Most Influential Band of the Nineties ; The
Dead Straight Guide to Nirvana ; The Story of Nirvana.

Autres biographies de l’auteure : She’s a Rebel: The History of Women in Rock & Roll ; Return of
The King: Elvis Presley’s Great Comeback ; Green Day: Rebels with a Cause ; Elvis the King: The
Authorized Book from the Graceland Archives ; Hendrix: The lllustrated Story ; Bruce Springsteen
and the E Street Band – The Illustrated History ; 100 Things Beatles Fans Should Know Do Before
They Die ; The Doors: The Illustrated History ; Red Hot Chili Peppers

Elle a aussi écrit pour Mojo, Rolling Stone, Record Collector, Goldmine, et le musée Experience Music Project, parmi d’autres, et servi d’expert-conseil pour le coffret de 2004 de Nirvana, With the Lights Out. Elle vit à Seattle, la terre d’origine du grunge.

« Sur la Route avec les Ramones – Au coeur de la machine » de Monte A Melnick + Frank Meyer

"SUR LA ROUTE AVEC LES RAMONES, au coeur de la machine" de MONTE A MELNICK + FRANK MEYER

"SUR LA ROUTE AVEC LES RAMONES, au coeur de la machine" de MONTE A MELNICK + FRANK MEYER

commande_en_ligne_gs2i

RYTRUT, ISBN 978-2-9520083-7-2

Auteurs : Monte A Melnick et Frank Meyer
Avant-propos : Tommy Ramone
Traduit de l’anglais par
Ladzi Galaï
Adaptation couverture et mise en pages :
Makhno Bruyère et Cripure
Dessin de couverture : John Holmstrom

Format 18,8 x 23,5 cm, poids 830 g
312 pages, offset, intérieur quadrichromie
Texte en double-colonnes et triple-colonnes
Papier couché, couverture pelliculée, broché
Inclut
plus de 300 photos et iconographies
Signé en 2008, dépôt légal : 14/12/2012
Contrat renouvelé avec Omnibus Press en 2020
R-008, Prix public : 32,00 €

MARQUE-PAGES     LISTE DES PERSONNAGES     CHRONIQUES

C’est John Holmstrom, le cofondateur du mythique fanzine new-yorkais Punk Magazine et concepteur de 2 pochettes d’albums des Ramones, qui a dessiné la couverture du livre : dans le van, les sept membres effectifs des Ramones se retrouvent en compagnie de Monte A Melnick, au volant.

« Monte et moi allions tout le temps ensemble à des concerts. Nous avons vu Cream, Janis Joplin, Sly And The Family Stone, Chuck Berry, Ten Years After, Johnny Winter, Jimi Hendrix. Nous traînions souvent au Filmore East. J’ai aussi vu les Stooges et j’ai été très impressionné. Au fond, les Stooges étaient un groupe d’avant-garde, une version dada des Rolling Stones. » – Tommy Ramone

 


Ouvrage publié avec le concours de :

Logo-Slime-zine Logo-Emegence Logo-DDD
Logo-Every-Day-Is-Like-Sunday Logo-Bruit-des-Caves Logo-Contre-Choc

CJ Ramone, Richie Ramone, Marky Ramone, Johnny Ramone, Dee Dee Ramone, The Biggest Ramones Homepage

TABLE DES MATIERES

Liste des personnages
Avant-propos
Introduction
Un mot de Monte…
I. SUBTERRANEAN JUNGLE
Pré-Ramones, les débuts de Monte et Tommy
II. ANIMAL BOY
Johnny, Joey, Dee Dee
III. IT’S ALIVE
CBGB, le look, le son
IV. LEAVE HOME
Prendre la route, les premières tournées
V. HALFWAY TO SANITY
Au cœur de la machine, équipe technique, mise en scène
VI. MONDO BIZARRO
Vie sur la route, agencement d’une tournée
VII. ADIOS AMIGOS
Tommy, Marky et Richie se refilent la batterie
VIII. HEY HO LET’S GO !
Drogues, picole et facéties
IX. ALL THE STUFF (AND MORE)
Joey et Johnny
X. ROAD TO RUIN
Les filles, l’amour et les ennuis
XI. RAMONES MANIA
Radio, vidéos, presse, management
XII. THEIR TOUGHEST HITS
Réalisation des disques, Phil Spector, Rock ‘n’ Roll Highschool
XIII. WE’RE A HAPPY FAMILY ?
Sortie de Dee Dee, entrée de CJ  
XIV. TOO TOUGH TO DIE
Les dernières années, à la conquête du monde 
XV. END OF THE CENTURY
La séparation, les lendemains, la fin
XVI. PLEASANT DREAMS
Perspectives et souvenirs

Dates des Tournées

__________________________________________

4e de couverture :

SUR LA ROUTE AVEC LES RAMONES

AU CŒUR DE LA MACHINE

Autant connus pour leurs blousons en cuir typiques, leurs jeans déchirés et leurs tee-shirts sales que pour leur son unique et éclatant, encore qu’avec des chansons drôlement simples, les Ramones étaient une force incontestable. En tant que pionniers du punk et nominés au Rock ‘n’ Roll Hall of Fame, au sommet d’une carrière de 2 263 concerts, ils comptent parmi les groupes les plus géniaux de la planète.

Pourtant, malgré toute leur influence et toute leur vilénie, le groupe n’a jamais fait un tube, a difficilement été adopté par les radios ou par MTV et n’a été accepté par le grand public que des années après leur retraite. Alors que leur tempérament de globe-trotters et leurs concerts intenses leur ont amené des légions de fans fidèles, le groupe a payé un lourd tribu, autant émotionnellement que physiquement.

Monte A Melnick a vécu tout cela : les arrestations, les overdoses, les disputes, les séparations, les recompositions, les petites amies, les hôtels et les excès. En tant que tour manageur du groupe depuis leurs débuts au CBGB, le 16 août 1974, jusqu’à leur dernier concert, à Los Angeles, le 6 août 1996, Monte était en fait le cinquième Ramone. À travers leur histoire, Sur la route avec les Ramones est aussi la sienne.

MONTE A MELNICK a tourné avec les Ramones pendant vingt-deux ans en tant que tour manageur et travaille actuellement au musée du New York Hall of Science en tant que superviseur dans l’audiovisuel.

FRANK MEYER a officié dans les équipes de rédaction des magazines Pop Smear, Knac.com et AVN, et contribué aux magazines Variety, Launch.com, New Times et LA Weekly. Il est également le frontman des groupes Streetwalkin’ Cheetahs et Sweet Justice, et il apparaît dans plus de soixante albums.

« Moi, Shithead – Toute une vie dans le punk » de Joey Keithley

"MOI, SHITHEAD – Toute une vie dans le punk" de JOEY KEITHLEY

"MOI, SHITHEAD – Toute une vie dans le punk" de JOEY KEITHLEY

RYTRUT, ISBN 978-2-9520083-5-8

Auteur : Joey Keithley
Préface : Jack Rabid
Traduit de l’anglais par Paul Vincent
d’après I Shithead: A Life in Punk,
Arsenal Pulp Press, Canada 2004
Participation de Raf DIY sur 2 chapitres
Participation de Lionel sur 1 chapitre
Mise en page et index : Cripure
Photo 1e de couverture : Sylvie E. Thorne
Couverture d’après Solo

Format 15 x 21 cm, poids 670 g
312 pages, 85 photos, 196 iconographies

offset, intérieur N/B
, papier couché, relié
couverture pelliculée, 1 marque-page
Ajoute un index à l’édition canadienne
Signé en 2008, sortie : mai 2011
Dépôt légal 12/05/2011
R-006, Prix public : 21,00 €

MARQUE-PAGE    CHRONIQUES     INDEX

Inclut des photographies de : Bev Davies, Lynn Werner, Edward ColverAlex Waterhouse-Harward, Peter Kers, Iain Ross, Villiam, Karen Lee Plessner, Laurence Acland, Eileen Polk, Sylvie E. Thorne, Manfred Rahs

« L’une des personnes de Colombie-Britannique les plus influentes »
Vancouver Sun, 2008

commande_en_ligne_gs2i

_______________________________________________________________________________________

Ouvrage publié avec le concours de :

 Logo-Slime-zine    Logo-Emegence     Logo-Limoges-Punx     Logo-Maloka

_______________________________________________________________________________________

I, Shithead, a life in punk est un best-seller au Canada !
Arsenal Pulp Press sort le 1er juin 2011 un second livre sur le groupe :
TALK-ACTION = 0 – An Illustrated History of D.O.A.

Vidéos d’archive concernant D.O.A. et d’autres :
BLOODIED BUT UNBOWED aka THEPUNKROCKMOVIE.COM

« Quand nous avons commencé, je pensais que le monde était foireux, mais il m’a fallu quelques années pour me rendre compte à quel point il était bordélique. Ce qui m’a en partie amené au punk rock, en premier lieu, c’est qu’il luttait contre la connerie ; la connerie comme le racisme, le sexisme, l’avidité et le bellicisme. Alors quand on me demande pourquoi je continue de faire ce que je fais aujourd’hui, la réponse est simple : c’est parce que le monde est toujours plein de racisme, de sexisme, d’avidité et de bellicisme. Et de plusieurs manières, c’est encore pire aujourd’hui qu’à l’époque. » – Joey Keithley, Talk – Action = 0, Jan Berman, Don Denton, Laura Keithley

4e de couverture :

Joey Keithley, alias Joey Shithead, a fondé les légendaires pionniers du punk D.O.A. en 1978 – des « rois du punk » qui ont participé au développement de cette contre-culture dans le monde et ont été cités en tant qu’influences par Red Hot Chili Peppers, Green Day, Rancid, The Offspring et d’autres.

Mais le punk est plus qu’un genre musical  : c’est un état d’esprit. D.O.A. a toujours eu une conscience sociale, et a notamment joué en soutien à Greenpeace, aux victimes de viols, aux droits des prisonniers, et à des organisations contre les armes nucléaires et la mondialisation.

Durant plus de trente ans, D.O.A. a partagé l’affiche avec de nombreux groupes, dont les Clash, Ramones, Dead Kennedys, Black Flag, Nirvana, PiL et Minor Threat. Le groupe a également vu deux albums de reprises lui rendre hommage.

Moi, Shithead rapporte les souvenirs de la vie de Joey dans le punk. Les débuts d’une bande de gamins de Vancouver fascinés par ce mouvement en plein essor, à travers une génération désillusionnée par le statu quo : des histoires d’émeutes, de tournées, de concerts, en surmontant toutes sortes d’obstacles avec une pure détermination. Et à travers tout cela, Joey révèle que le slogan de D.O.A. : TALK – ACTION = 0, représente bien plus que de simples mots à ses yeux. Avec une introduction de Jack Rabid, éditeur du magazine musical new-yorkais influent The Big Takeover.

Joey Shithead Keithley, le fondateur de D.O.A. et de Sudden Death Records est un activiste de longue date dans la musique, la politique et l’environnement. Il vit à Vancouver avec sa femme et leurs trois enfants.

« Ils balancent grave. Ils crèvent le plafond. Certains des meilleurs shows que j’ai vus dans ma vie étaient des concerts de D.O.A. Je n’ai jamais vu D.O.A. ne pas être incroyable. » – Henry Rollins (Black Flag, Rollins Band)

« La médecine appropriée dont ont besoin les jeunes esprits pour grandir. » – Jello Biafra (Dead Kennedys, divers)

«  Joey Shithead laisse une empreinte indélébile. » – John Doe (X)

« Ils ont changé la vie de beaucoup de gens. » Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters)

SOMMAIRE

Note de l’auteur
PRÉFACE : Nous sommes tous D.O.A. ! de Jack Rabid
Prélude
CHAPITRE PREMIER : En grandissant

CHAPITRE DEUX : The Skulls
CHAPITRE TROIS : D.O.A. : Les débuts
CHAPITRE QUATRE : Les premières années
CHAPITRE CINQ : Pionniers du punk rock
CHAPITRE SIX : Something Better Change

CHAPITRE SEPT : Hardcore 81
CHAPITRE HUIT : War on 45
CHAPITRE NEUF : Politique, manifs, perturbations
CHAPITRE DIX : 1984
CHAPITRE ONZE : Let’s Wreck the Party

CHAPITRE DOUZE : La tournée sans fin, suite
CHAPITRE TREIZE : To Hell ‘N’ Back
CHAPITRE QUATORZE : True, Strong and Free
CHAPITRE QUINZE : Les choses changent, bordel !
CHAPITRE SEIZE : Not so Quiet on the Western Front
CHAPITRE DIX-SEPT : Muder
CHAPITRE DIX-HUIT : La vie après la mort
Appendices :
D.O.A. Arbre généalogique

D.O.A. Discographie
Index